AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez
 

 Kurogane Haseo (en cour)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurogane Haseo
Kurogane Haseo
Messages : 5
MessageSujet: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitimeMar 25 Mar - 18:29

    Avatar : Avenger, Fate.
    Parrain : Nope, pas de parrain.
    Comment avez-vous découvert le forum ? par le biais d'un topsite

Kurogane Haseo

[list]Âge : Physiquement Haseo semble tout juste avoir 20 ans, il en à pourtant plus de 150.
Race : Shinigami (mais susceptible de devenir par la suite un vizard)
Siège demandé : L'idéal serais le poste de capitaine ou vice-capitaine de la troisième division, toutefois j'accepterais sans problème tout autre siège de la troisième si on ne me juge pas apte à occuper ces poste.

Description de votre personnage : Ah ! Haseo, que dire, par où commencer ? Un être si atypique, si complexe et si peu de temps, cruel dilemme d'être exposé à un choix si cornélien... Mais soit, puisqu'il faut commencer quelque part, autant s'attaquer à ce qui frappe le plus : L'apparence de notre ami !
En effet, malgré son malheureux mettre soixante-cinque, Haseo Kurogane est loin d'être un shinigami lambda qui se fondrait avec aisance au milieux des silhouettes noires de ses congénères pour disparaître au sein de cette immense entité qu'est le gotei 13 (un peu comme font les hollow pour former un menos soit dit en passant ...) Non notre ami n'est pas de ceux là, et pour cause quelque soit le monde où Haseo évolue il est pratiquement impossible de le rater ! Ce n'est pas son allure trapue et son corps musculeux ou encore sa peau légèrement halée qui le distingue des autres shinigami, mais bel et bien le nombre impressionnant de tatouages que le jeune homme arbore fièrement. En effet, l'intégralité de son anatomie est couverte de motifs oscillants entre le noir et le rouge, des motifs d'on la nature reste à se jour inconnue, et pour une raison tout aussi inconnue Haseo s'assure que l'origine de ces tatouages reste secrète, une chose est cependant certaine : à l'exception de son dos tout ces symboles on étés encrés de sa main. Mais ce n'est pas la seule fantaisie qui caractérise le chasseur de hollow, son uniforme de shinigami est lui aussi unique, tant dans la manière d'on il est porté que par son état qui, avouons le fait carrément froid dans le dos. Car le kimono d'Haseo n'est plus qu'un amas de lambeaux usés par les combats et les entrainement acharnés de son propriétaire, il se compose d'un hakama aux jambes râpées au dessus duquel pend négligemment un keikobi retenu uniquement par la ceinture découvrant le torse bariolé de son propriétaire. Les poignets et les jambes du garçon sons quant à eux recouverts de bandelettes grisâtre qui cachent une partie des motifs étranges de sa peau, on remarque également l'absence totale de sandales et autres chaussures, Haseo ne s’embarrasse pas de tels apparat préfèrent le contact dur et froid du sol sous ses pieds, enfin un bandeau fait à partir d'une manche de son kimono ceint son front, dissimulant une tignasse noire ébène d'on la coupe anarchique fait penser à un hérisson . Mais ce qui choque le plus dans l'apparence du jeune homme, ce n'est pas tant son physique singulier, son goût pour l'art corporel ou l'état déplorable de son uniforme, mais bien la couleur et l'odeur qui se dégage de ce dernier.

Car si l'uniforme réglementaire d'un shinigami est de couleur noire, celui d'Haseo est d'un rouge écarlate singulier qui rend mal à l'aise ceux qui croisent sa route. Car cette couleur atypique n'est en rien le fruit d'une quelconque teinture ou fantaisie du genre, elle est due au sang d'Haseo et des ses ennemie qui en imprègne chaque fibres, au point que le noir originel du vêtement ai complémentent disparu au fil des années noyé sous l'hémoglobine qui donne à ces guenilles un aspect des plus sordide. Mais l'horreur ne s'arrête pas là, car après la vue c'est l'odorat qui est agressé par l'odeur infâme que dégage les fripes du chasseur, certaines rumeur disent même qu'il est possible de le sentir approcher à 100 mètres à la ronde, cet accoutrement macabre et ce qu'il véhicule on valut à Haseo de nombreux surnom au sein du goteil tels que Haseo le sanglant ou encore la mort rouge.

Une allure hors norme pour ne pas dire choquante donc, mais vous ne voyez là que la face visible de l'iceberg. Car derrière sa fougue, son tempérament fonceur et provocateur, Haseo dissimule une psyché ravagée, dévastée par la haine et la souffrance, mû uniquement par un instinct prédateur, presque animal pourchassant inlassablement ses proies pour éradiquer jusqu'à leur essence la plus intime, effacer du plan matériel et spirituel l'objet de la haine du jeune homme, en l’occurrence les hollows, et de manière général l'ensemble du peuple du monde creux. Car il faut savoir que les créatures blanches on tout pris à l'écarlate, tout sauf peu être la seule chose qu'il aurait souhaité qu'ils prennent : sa propre vie. Car la haine et la souffrance ne son pas les seuls démons qui rongent peu à peu l'esprit d'Haseo, la culpabilité et le remord on depuis longtemps fait leur nid au sein du shinigami. La peur d'être un poids, d'être faible, d'être à nouveau la cause de la mort de ceux qu'il aime on également une place de choix. Toutes ces blessures, plus douloureuses que la plus horrible des plaies on contribué à faire de Kurogane l'animal arrogant et barbare que la soul society connait. Toutefois, il semble ne pas avoir perdu toute humanité, puisqu'en dehors de la chasse et du combat où il entre dans un état proche de la démence, Haseo se montre attentionné et protecteur envers ses coéquipier, "à sa manière" qu'ils fassent ou non partis de sa division, bien qu'on lui reproche souvent d'avoir la langue aussi affûtée que son sabre ! En effet, notre ami méprise ouvertement plusieurs codes de bienséance si chère a certain représentant du Seireitei, il à notamment la fâcheuse habitude de tutoyer et d'appeler chaque personne qu'il rencontre par son prénom, et non comme le veut l'étiquette par son nom et/ou son titre ce qui à le don d'exaspérer ses confrères.

Autre détail d'importance, le shinigami rouge semble être très attaché à différents rituels étranges de sa propre composition, ainsi qu'à tout ce qui relève de la superstition c'est un élément des humains qui le fascine tout particulièrement. Il semble également qu'il ai une grande résistance à la douleur, on pourrais même le qualifier de masochiste tant cette dernière le galvanise au lieux de la paralyser, dans une certaine mesure bien-sur. Il n'es pas rare qu'il s'entaille lui même pour se donner un "coup de fouet" ou pour susciter la peur chez son adversaire, un comportement qui rappel vaguement à certains le regretté Zaraki Kenpachi qui était par ailleurs un des rares modèles du jeune homme. Enfin, Haseo possède, celons ses propres dires une profonde relation avec son zanpakuto au point qu'il le considère comme un symbiote, une partie indissociable de lui même qu'il s'agisse de son âme ou de son corps, bien que ce lien lui octroie une excellente maîtrise de son arme, il semble qu'il altère parfois de manière étrange l'esprit du garçon.


Description de votre Shikai (et bankai le cas échéant):

Nom du Zanpakuto : Hiiro Yuri (Lys écarlate)

Type : kido/sang

forme scellée :

Sous cette forme, Hiiro Yuri se présente comme un très beau katana d'on la tsuba est semblable à une fleur, la saya quant à elle est d'un noir profond et décorée de motifs rappelant d'anciennes armoiries japonaise, le bout de la saya et ornée d'une pièce de métal dorée tandis que la lame est faite d'un acier noir possédant un hamon rouge sang, il n'a aucune particularité sous cette forme.

Spoiler:
 

Shikai

Lorsque Haseo libère son zanpakuto il passe sa langue le long de la lame de ce dernier de sorte à ce qu'il s'entaille légèrement et qu'un mince filet de sang se trace sur le plat de la lame. Puis il prononce les mots :
Souffre, Hiiro Yuri !

L'arme devient alors une spallière d'acier sombre représentant un crâne aux yeux écarlates qui viens se ficher sur l'épaule gauche d'Haseo. Deux fourreaux articulés semblables à des bras se déploient contenants des armes semblables à de longs pieux fait du sang d'Haseo. Ces pieux peuvent être utilisés comme des armes de corps à corps, ( le shinigami en garde généralement un dans chaque mains) mais sons principalement utilisés comme projectiles qui lévitent autour de leur maître pouvant le protéger en l'entourant ou bien fondre sur l’ennemie à une vitesse folle pour le percer de par en par, plus Haseo souffre, plus les projectiles sons redoutables. Ces pieux fait de sang cristallisé son contrôlés par le reatsu d'Haseo et peuvent passer le l'état solide à liquide en un clin d’œil il peuvent également exploser si un trop plein d’énergie leur est insufflé. De plus ils peuvent également jaillir de tout endroit où le sang d'Haseo à coulé que ce soit le sol ou un mur, à condition que la quantité de sang soit assez importante (une petite flaque). Toutefois, Haseo ne peut en contrôler que dix à la fois en comptant ceux qu'il à en main, au delà chaque pieu supplémentaire l'affaiblis.

Spoiler:
 

Bankai

Le rituel pratiqué par Haseo lors de cette libération est aussi impressionnant que sanglant. Lentement le jeune homme élève ses bras faisant apparaître treize pieux sanglants qui l'entoure de sorte a former une fleur (Haseo en est le cœur et les pieux formes les pétales) puis il prononce les mots :

Agonise, Fukou no hana ! (fleur du deuil)

le jeune homme rabat alors brutalement les bras sur sa poitrine, se faisant aussitôt transpercer par ses propres armes. Une explosion se produit alors, puis une épaisse couche de sang recouvre entièrement le corps du shinigami avant de dégouliner lentement dévoilant peu à peu la forme du bankai comme un papillon sortant de sa chrysalide.

Sous cette forme les tatouages du garçon disparaissent et ses cheveux sons légèrement plus longs, il semble également plus mince. Son corps est recouvert d'une pellicule de sang semblable à une seconde peau maculant ses bras terminés par des griffes et ses jambes. Ses yeux eux, sons vide de toute émotion et ne sons plus que deux orbites blancs d'où coulent des larmes sanguines. De nombreux tentacules écarlates émanent de son corps tandis que ses poignets son ornés de deux boulets cloutés qui sons en réalité des sortes d’encensoirs d'où émane un gaz sanglant qui enveloppe le shinigami. Ce bankai est constitué de deux parties : la tige et la fleur: le corps d'Haseo et la brume qui l'entoure. Sous cette forme, outre une vélocité accrue le rouge acquière de nombreux pouvoirs comme par exemple celui d'étirer ses bras où d'en modifier la forme pour en faire des lames de sang. La brume quant à elle lui permet de se draper d'un manteau protecteur utile contre les coups mais sans défense face à un projectile. Ce manteau peut également produire des pieux semblables à ceux de son shikai et se matérialiser sous une forme monstrueuse pour former la forme complète du bankai, une forme qu'Haseo ne maîtrise pas à ce jour. Ce bankai est cependant très dangereux car l'instinct du shinigami prime sur sa personnalité et il en deviens dangereux pour ses amis comme ses ennemies, il subit également de lourdes blessures une fois qu'il s'est estompé, des blessures qui si elles ne sons pas soignées rapidement peuvent lui être fatale.

la tige :

Spoiler:
 

la fleur :
Spoiler:
 

Histoire : (25 lignes au minimum)

Chap 1 : L'orchidée salvatrice

Le froid, l'obscurité, le vide dévorant l'impression de flotter entre dimensions dans cet espace infime et pourtant si palpable que représente le voile qui sépare les différents plans de l'existence, ce sons là les seuls souvenirs qu'Haseo à de sa vie passée, ou plutôt du début de sa vie spirituelle. Il s'était simplement "éveillé", là, au fond d'une des nombreuses ruelles de la cité qui recouvrait l'île que l'on nommait Okinawa, vêtu des frusques qu'il portait lors de sa vie terrestre, à savoir un vieux Hakama et un baluchon. Tout juste conscient de son état de fantôme, Haseo se mit à déambuler, explorant les moindres recoins cette ville qui était le berceau de sa "nouvelle vie". Très vite le garçon se fît à sa condition d'âme errante et se plu même à épier les passants, bondir au dessus des toits, effrayer les imprudents rôdant dans les cimetières le jour de la fête des morts, ces petits "avantages" lui rendait la mort des plus agréable, voyant son errance comme un jeu qui ne finirais jamais. Ainsi Haseo Kurogane se mis à hanter Okinawa , passant de maisons en maisons, de saisons en saisons, puis d'années en années profitant de cette liberté totale qui lui était offerte. Toutefois, cette éternité de jeux solitaire, bien que divertissante au départ, laissa vite place à une monotonie flasque et déprimante qui s'abattît sur les épaules immatérielles du jeune homme sans même qu'il s'en aperçoive. Oh il y avait bien quelques autres spectres qu'il croisait de temps à autre, mais tous était dans ce même état morne et végétatif de ces vielles âmes qui ne savent où aller.

"Est-ce cela les fameuse chaînes que l'on vois aux pieds des fantômes ?"

Se demandais il, une question qui demeura sans réponse, toutefois cette période d’inactivité n'allait pas durer longtemps. Une nuit, alors qu'il errait dans son quartier favoris, Haseo perçus un cris d'effrois monter d'une rue voisine. Intrigué pour ne pas dire enjoué par un son si inhabituel, il se précipita vers la source du cris, impatient d'en connaitre l'origine. Soudain, alors qu'il était en chemin, un second cris d'horreur s'éleva, suivis cette fois ci d'un hurlement qu'Haseo n'avait jamais entendu jusqu'à lors. Un cris bestial, guttural, emplis de haine et de souffrance qui réveilla en lui un instinct qu'il n'aurait jamais soupçonné, une peur viscérale secouant toute son âme, la sensation terrifiante d'être une proie pourchassée par un prédateur et qu'au bout de cette course effrénée se trouve la mort et la digestion. Hélas, comme la souris devant le serpent il était fasciné par ce cris, enivré par cet élément perturbateur qui venait redonner un semblant de vie à son existence creuse. Oui, pour la première fois depuis 5 ans, Haseo se sentait de nouveau vivre et il était hors de question de faire marche arrière ! Il redoubla donc de vitesse, bondissant si haut qu'il aurait pu cacher l'astre lunaire, pour finalement atterrir sur le toi d'une haute bâtisse d'on la rue en contrebas semblait avoir était happée par les ténèbres. Le spectacle abominable que le jeune homme découvrit le laissa sans voix. Au milieux de la pénombre l'imprudent reconnu un fantôme qu'il avait l'habitude de croiser, un vieillard qui effectuait toujours le même trajet. Le pauvre bougre était couché sur le sol tentant vainement de ramper vers la lumière tandis qu'une force phénoménale semblait le tirer vers les ombres, le vieux avait beau appeler à l'aide personne ne l'entendait, du moins personne ne vint à sa rescousse. C'est alors qu'une créature abominable sortit du néant, un monstre difforme à la peau noire et à la face grotesque d'on le visage semblable à un masque blanc s'était fendu en un sourire carnassier.

Haseo contempla alors médusé la scène qui suivis, les dents de la créature déchirèrent le grand-père qui disparu bien vite dans la bouche du monstre dans un long cris d'agonie, s'il avait eu un système digestif, Haseo aurait vomis ses entrailles tant le spectacle qu'il venait de voir était traumatisant. Incapable de se mouvoir pendant plusieurs secondes, il resta là, fixant la créature d'on le torse était percé d'un trou singulier et qui semblait à présent humer l'air à la recherche d'une nouvelle proie. Il ne fallut pas longtemps pour que le monstre pointe son regard dans la direction d'Haseo, poussant à nouveau un hurlement bestial avant de se jeter sur lui. Ceci dû réveiller l'instinct de survie du jeune homme qui emplis d'une énergie nouvelle s'enfuit à toutes jambes, si vite qu'il semblait glisser sur les courants aériens. Hélas, Haseo avait beau avoir une vitesse hors norme, la créature possédait une endurance à toute épreuve ! Plus le malheureux la semait, plus son moment de répit était court avant qu'elle ne réapparaisse sans doute guidée par l'odeur de sa victime. A bout de souffle et d’énergie, Haseo se retrouva finalement dans une impasse, impasse qui comble de l'ironie était celle où il s'était réveillé il à cinque années de cela ! La fin lui apparut alors comme évidence et il se résigna à son triste sort. Son bourreau ne tarda pas à faire son entrée, avançant d'un pas lent comme pour attiser l'effroi dans le cœur de sa victime le masque du monstre se fendis alors une nouvelle fois mais contrairement à ce que pensait Haseo ce ne fût pas un grondement qui en sortit cette fois.

"Ainsi tu deviens finalement raisonnable ? Tant mieux, cette petite poursuite ne m'amusait plus, le vieux n'était qu'un hors d'oeuvre mais tu ma l'air bien plus nourrissant."

Ces mots retentirent dans la tête d'Haseo, ainsi ses choses savent parler ? Telle était la seule et unique question qui lui vint à l'esprit alors que la bête ouvrit sa large gueule prêt à le déchiqueter tout comme sa première proie, voyant que tout espoir de fuite était perdu Haseo ferma les yeux, attendant la fin. Tout se passa alors très vite, un souffle de vent passa dans la ruelle, portant avec lui un doux parfum de fleur, au même moment le monstre hurla de douleur puis plus rien, si ce n'est une voix féminine qui pestait contre la créature.

"Bon sang, il s'est encore enfuit!"

Ces mots eurent pour effet d'ouvrir les yeux d'Haseo qui découvrit alors avec stupéfaction une superbe jeune femme vêtue d'un kimono noir, d'on les cheveux blancs aux reflet roses étaient ornés d'une grande fleur de pavot. Mais ce qui l'intrigua d'autant plus ce fût le sabre qu'elle portait à la ceinture, qui pouvait elle bien être, et comment pouvait elle voir le monstre qui avait agressé Haseo ? Toutes ces interrogation s'effacèrent lorsque la sauveuse du jeune homme se retourna vers lui, adressant un regard doux et plein de compassion qui laissèrent le pauvre bougre pantois, ses yeux d'un vert éclatant avaient quelque chose d'apaisant, comme si le regard de la jeune femme emplissait l'âme du vagabond d'une vitalité nouvelle.

"Je suis désolé pour le grand-père, je suis arrivé trop tard, et toi tout va bien ? Je doit dire que je suis surprise, le hollow à mis du temps avant de te rattraper."

Hollow, c'était donc le nom de la chose qui l'avait attaqué ? Et elle avait suivis la course poursuite entre lui et sa proie, plus elle parlait, plus l'esprit du garçon se brouillait, que faisait elle là, qui était elle, et pourquoi cette bête s'en était elle pris à lui !? Toute ses questions finirent par déborder de l'esprit d'Haseo en un flot d’interrogations destiné à la belle inconnue qui, pour toute réponse, lui adressa un sourire doux avant de prendre la parole.

" Je m'appel Yuka, Yuka Kurohana je suis une shinigami"

Tels furent les mots qui s’échappèrent des lèvres fines et pâles de la trancheuse d'âme, puis vint ensuite les nombreuses explications relatives au monde des âmes, à la soul society, aux shinigami et aux hollows, les deux jeunes gens discutèrent ainsi jusqu'à l'aube Yuka répondant aux questions d'Haseo toujours plus abondantes, fasciné par ce qui lui apprenait la demoiselle. Puis, quand les premiers rayons du soleil virent déchirer l'épais manteau nocturne Yuka s'avança vers son partenaire et dégaina lentement son sa sabre avant de l’élever au dessus de la tête d'Haseo pour lui apposer le sceau qui lui ouvrait les portes de la soul society. Mais il ne l'entendait pas de cette oreille, et recula une première fois, puis une seconde puis se mit à esquiver frénétiquement les coups de manche de Yuka qui commençait à perdre patience, vue de l’extérieur la scène était des plus cocasse !
Revenir en haut Aller en bas
Melody MacKenzie
Kurogane Haseo (en cour) Hum-ind
Melody MacKenzie
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2108
MessageSujet: Re: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitimeMar 1 Avr - 19:13

Cette présentation est-elle encore d'actualité ?

_________________

Kurogane Haseo (en cour) 253954signmelofeb
Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
Kurogane Haseo
Kurogane Haseo
Messages : 5
MessageSujet: Re: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitimeJeu 3 Avr - 10:32

Bonjour Melody, oui elle est toujours d'actualité mais malheureusement j'ai de gros soucis avec ma connexion ces derniers temps, je ne pourrais donc pas la terminer avant que cela soit réglé (d'ici une peut etre deux semaine je pense) mais ne t'en fait pas d'es que ça s'arrange je m'y remet !
Revenir en haut Aller en bas
Melody MacKenzie
Kurogane Haseo (en cour) Hum-ind
Melody MacKenzie
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2108
MessageSujet: Re: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitimeJeu 3 Avr - 18:54

OK, pense à nous tenir au courant de ton avancée.

_________________

Kurogane Haseo (en cour) 253954signmelofeb
Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
Santo Pastor
Kurogane Haseo (en cour) Rey
Santo Pastor
Rang : Rey du Hueco Mundo, Messager de Sima

Messages : 759
MessageSujet: Re: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitimeVen 11 Avr - 15:53

Des progrès ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleach-bsrpg.com/t2361-santo-pastor-rey-del-hueco-mun
Kurogane Haseo
Kurogane Haseo
Messages : 5
MessageSujet: Re: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitimeSam 12 Avr - 19:46

Bonsoir Esteban, j'ai enfin après moult soucis récupéré le net ! je tien donc à signaler que je vais reprendre lentement mais surement ma fiche je donnerais régulièrement des nouvelles si necessaire
Revenir en haut Aller en bas
Melody MacKenzie
Kurogane Haseo (en cour) Hum-ind
Melody MacKenzie
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2108
MessageSujet: Re: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitimeDim 20 Avr - 13:57

Où en est-ce ?

_________________

Kurogane Haseo (en cour) 253954signmelofeb
Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
Melody MacKenzie
Kurogane Haseo (en cour) Hum-ind
Melody MacKenzie
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2108
MessageSujet: Re: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitimeDim 27 Avr - 23:29

Présentation archivée.

Demande dans le bureau du staff si tu souhaites la continuer.

_________________

Kurogane Haseo (en cour) 253954signmelofeb
Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kurogane Haseo (en cour)   Kurogane Haseo (en cour) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Kurogane Haseo (en cour)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Archives :: Archives-